<? echo file_get_contents("http://www;liste-annuaires.com/listeannuaires.php); ?>

KARKADJANE au MALI

  

                                                            Une des 3 classes

                    Le lieu-dit Karkadjane est une plaine qui se situe sur la rive droite du fleuve Niger entre Gao et Rharous , à 170 km à l'est de Tombouctou. La population autochtone touaregue de la tribu des Kell Oulli , est constituée de familles qui s'étaient réfugiées à Niamey ,victimes de 2 sécheresses et fuyant les conflits armés des années 1990 .Ces familles ont opté pour la réinsertion sur leur lieu d'origine , en faisant du maraîchage au bord du fleuve et en reconstituant quelques troupeaux ( chèvres , moutons , ânes , dromadaires ) .Dans ce secteur , un grand nombre d'enfants ne pouvaient pas être scolarisés , l'école la  plus proche étant beaucoup trop éloignée .

                     Ce fut le point de départ du projet Karkadjane :

                            -récupération d'un terrain ,

                            - construction d'une école de 3 classes .

                           Une fois les fonds nécessaires réunis pour financer ce projet ,les travaux commencèrent. L'école fut construite en 2008 , payée par MALINIA  ( le gouvernement malien ayant imposé les plans standards ) . A cette époque,sur place,l'association assurait :                         

                            - la prise en charge de la rémunération des enseignants en attendant que le gouvernement malien prenne le relais ,

                            - la construction d'un puits sur le forage existant et de sanitaires pour l'école ,

                            - la dotation de l'école en livres et en matériels scolaires ,

                            - la création d'une cantine et d' un jardin potager pour fidéliser les élèves dont le campement est parfois trés éloigné ),

                            - une cantinière et un gardien ont été recruté (nécessité de surveiller l'école , seul bâtiment en dur , notamment en période de nomadisme ).

                            - la fourniture de médicaments et de matériel médical au dispensaire de Rharous/Zharo, commune voisine qui s'engage à assurer le suivi de la santé et la gratuité des soins pour les enfants de l'école.

                             -l' association a acheté du matériel de cuisine ainsi qu'une armoire à Tombouctou ( transportés jusqu'à Karkadjane ) pour stocker les affaires des instituteurs ( cahiers , livres ...) ainsi que 2 ânes et une charrette afin d'assurer tous les transports de charges utiles à la communauté. Un nouvel achat a permis de doter l'école de bureaux et de bancs réalisés par un artisant avec du matériel de récupération .

                             - Une clôture a été posée pour protéger le jardin potager des animaux

 

                                            Aujourd'hui à KARKADJANE :

                              - L' école fonctionne avec 2 instituteurs . De communautaire , elle est devenue école d' Etat .Les 2 instituteurs sont désormais payés par l'Etat malien .

                                Pour la rentrée 2015/2016,répartis en 5 niveaux et 3 classes,93 enfants assistent avec assiduité aux cours : 30 en 1ère année ( les plus jeunes ) ,22 en 2ème année,18 en 3ème année,15 en 4ème année et 8 en 5ème année. La répartition filles/garçons s'établit à 36/57.L'association les nourrit gratuitement le midi à la cantine (ce repas correspond le plus souvent à leur seul repas du jour).

                               Chaque année , l'école subit des dommages plus ou moins importants lors de la saison des pluies en raison de la violence des intempéries . L'association prend en charge les réparations .

                              - Le conseil d'école a été renouvelé et se réunit régulièrement pour suivre et assurer un fonctionnement correct.

                  Au village , constitué uniquement de tentes  , les femmes aimeraient se constituer en association pour se soutenir et faciliter la diffusion et la commercialisation de leur artisanat.

                          A Rharous , nous avions réparé le dispensaire . Aprés le départ par mutation de l'ancien infirmier , une femme médecin a effectué pendant plus d'un an des rotations depuis Tombouctou, mais nous n'avions aucune certitude sur la régularité des visites .Un nouvel infirmier permanent avait été nommé et le dispensaire jouait à nouveau un rôle essentiel dans la région.Les évènements récents ont bouleversé profondément cet équilibre et nous devons revoir ce circuit .

                         Beaucoup de choses restent à faire sur ce site et notamment assurer une autonomie de survie à cette population qui a tout perdu  ( renouvellement de cheptel entre autres). Nous avons , à contre-coeur , annulé nos voyages au MALI compte-tenu de la situation toujours incertaine et dangereuse . Bien entendu , nous n'abandonnons pas les projets programmés . Nous sommes en relation fréquente avec nos responsables locaux pour mener à bien les actions engagées les plus urgentes .

                       Nous avons besoin de votre aide et de moyens financiers pour consolider ,améliorer nos actions et donner un semblant d'avenir à ces populations.