<? echo file_get_contents("http://www;liste-annuaires.com/listeannuaires.php); ?>

Témoignages

Img 0009

                                                             La Dame Blanche en action

                                                  Maguy avait une multitude d'amis , de nombreuses personnes qui soutenaient son action et qui l'admiraient. Nous avons reçu un grand nombre de messages amicaux y compris de personnes qui ne la connaissaient pas , des témoignages émouvants soit sur le site , soit à notre adresse internet . Pour informations , tous les messages de condoléances ont été diffusés aux enfants de Maguy.

 

A Maguy

Il m’a fallu du temps pour comprendre et assimiler que tu n’es plus là et que partir vers Contes où je t’ai rencontrée la première fois (au collège ?) avait perdu du sens Alors simplement je veux te dire combien t’avoir rencontrée avait été important pour moi. Je voulais m’engager dans l’humanitaire mais je n’arrivais pas à avoir une pleine confiance dans les O.N.G que je connaissais mal Quand j’ai fait ta connaissance j’ai compris que même si ton association n’était pas une grosse O.N.G. elle faisait ce qui était important pour moi : des lieux de vie avec école, cantine, dispensaire.  Les enfants avaient au moins un repas par jour.

Puis il y a eu les voyages qui nous ont beaucoup rapprochées. Tu m’as parlé de Serge, de Sandra, de Sylvain , de Fati, ett comment tu t’es retrouvée avec 3 enfants .J’ai écris tout ce que tu m’as confié et je le garde au cœur .Ce que je garde aussi c’est l’image de notre première arrivée à Niamey où tes amis touaregs étaient venus t’attendre. C’était impressionnant. J’au vu combien tu étais considérée par ces gens que tu aidais dans leur détresse. Les sécheresses avaient tué beaucoup de leurs familles. Ils survivaient dans des conditions que je n’imaginais même pas.

Nous avons alors fait de multiples visites et démarches administratives qu’eux-mêmes avaient beaucoup de difficultés à faire dans un pays si différent du notre. Quelle énergie tu avais ! Cela m’a conforté dans mon choix de ton association.

Ensuite les années ont passé. J’ai vu de près ton action au jour le jour ici en France. Tu avais toujours cette même énergie et des relations continues avec ce qui se passait là bas.

Maguy j’ai connu peu de gens d’une telle qualité humaine. Aujourd’hui c’est dur de retourner vers Coaraze. C’est comme si j’allais encore vers toi et la route s’arrête.

Maguy, je te remercie pour tout.  Je sais que maintenant tu es avec Serge et combien c’était important pour toi.

Alors au revoir Maguy et merci à ceux qui ont su reprendre ton action.

Hommage de Claudine

                                                 Toutes les communautés Kel-Oulli de Karcadiane au Mali et les élèves de l'école vous envoient leurs condoléances les plus attristées à la Famille , aux Parents et Amis de Maguy Vautier .

                                                 Nous venons de perdre une Maman , une femme trés généreuse, et humanitaire pour le peuple Touareg.Car elle a toujours oeuvré pour le bonheur , et l'éducation des enfants Nomades ,de Tombouctou jusqu'à Tahoua,au Niger,en Mauritanie, et en Lybie.Au moment ou nous avons appris le décés,tout s'est arrêté un moment chez nous...l'émotion était triste à l'école,et dans le campement.Nous sommes devenus orphelins!

                                                 Je voudrais bien déposer une "Houmëissa" sur sa tombe,comme elle l'a toujours portée sur sa poitrine ,celà prouve combien elle porte l'amour du peuple Touareg dans son coeur. J'adresse un témoignage de sympathie,d'Amitié,car je garde beaucoup de souvenirs d'elle en particulier la "Houmëissa" , le chèche autour du cou,et surtout l'Amour pour le son du "Tindé"

                                                  Que son âme repose en Paix ! Amen.

                                                  Que la Terre lui soit légère .Amen !

Attayoub Ag Mohammed et la Communauté Kel-Oulli Est de Karcadian au Mali 

Hommage1Hommage1 (2.17 Mo) fichier original

 

                  Oh! femme du Désert .

                  femme des dunes de Sable.

                  Toi qui dormis sous la tente rouge en regardant l'étoile"Amanar"

                  Nous te pleurons!

                  Toi qui mangea avec nous le "Tadjilla",le "Alabadja" sous le son du Tindé des femmes touaregs.

                   Nous te pleurons !

                   Toi qui marche pieds nus , entre nos tentes avec ta "Houmëissa" ,et ton chèche autour du cou.

                   Femme des hommes bleus.

                   Je pense à toi. Que Dieu te bénisse! Amen.

                   Dors en Paix.

Attayoub

Hommage2Hommage2 (1.37 Mo) fichier original

                                                                                         

 

                                                  La cominaute touareg residante  en italie,tres emus suite a la disparution magui vautier,les mois derniers,femme tres engagee dans la recherche de l'histoire du peuple touareg,elle a mis de sa vivante toute son energie faire connaitre le touaregs a travers ses ecrits et ses voyages dans les deserts.         

 
Grace a ton courage et ta determination notre peuple est connus sur le plan international.
A cette douloureuse circonstance les touaregs residant en italie adresse ses condoleances les plus attristees,a la famille et aux amis de la defeunte.
 
que la  terre lui soit legere.,et le paradis lui soit eternel.
 
COMINAUTE TOUAREG RESIDENTE EN ITALIE

Associazione Il Mondo Tuareg Onlus via piave 40

33170 pordenone
 
 
 

                                                  J'essaie d'aider au mieux les réfugiés Maliens depuis bientôt 3 ans.  Le décès de Maguy suscite une grande tristesse dans le coeur de plusieurs d'entre-eux.  Mon meilleur ami est Touareg et est actuellement réfugié dans le camp de MBera (Mauritanie).  Maguy a aidé personnellement mon ami Almounzer à plusieurs reprises et il ne l'oubliera jamais.
Il a pleuré ce matin à l'annonce du décès de la "maman des Touareg".  Il aimerait envoyer un message de réconfort à ses proches .

 Martine

                                                 Le souvenir de Maguy restera présent dans l'esprit de tous celles et ceux qui ont croisé son chemin ici et là-bas. Je me souviens être passée au puits d'Atlik en 1998, et les nomades présents m'ont demandé des nouvelles de Maguy pensant naturellement que tout le monde connaissait Maguy. Personne ne saura dire tout le bien qu'elle a accompli autour d'elle, simplement, humainement, professionnellement, au cours de ses missions, de ses voyages, auprès d'êtres démunis et livrés au malheur. Que la terre lui soit légère. Courage à ceux qui continuent son œuvre.

 Odile

                                                  J’ai rencontre Maguy Vautier sur la route de l’espoir, de Nouakchott a BassiKunu, elle etait une femme aimable, dynamique et tres entreprenante. Elle a su aider les victimes des massacres du Mali. Elle etait aussi ecoutee et bien acceptee par les nomades qui admiraient son courage et sa resistance au climat. Ils la prenaient une femme des leur, admiree et veneree. Je prie pour qu’elle retrouve les portes du paradis et ses opulences totales, les meilleurs et repos de son ame. Elle restera cependant presente et charismatique toujours dans l’esprit des Touaregs et le mien.

 F.Oualet

                                                   Oui, avec le décès de cette chère Maguy Vautier, les Touaregs ont perdu une amie de très longue date.Une amie sincère et dévouée.

Depuis les années 70, elle s’était dépensée sans cesse pour offrir chaque fois qu’elle pouvait un peu de chaleur à ces Touaregs qu’elle portait d’une façon totalement désintéressée dans son grand cœur.Que la terre lui soit légère et qu’Allah Lui ouvre grande les portes de son Paradis Eternel!

Incham Massinagh Maguy!

 Ahar

                                                  Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à l'égard de la "maman des Touareg".  Maguy a été et sera à jamais une grande dame dans le coeur de tous ceux qu'elle a aidés pendant des dizaines d'années et jusqu'à son dernier souffle.  Mes amis Touareg sont tous un peu orphelins depuis son décès. Je me fais leur porte-parole pour présenter nos condoléances les plus affligées en particulier aux enfants de Maguy, à tous les autres membres de sa famille et à tous ceux qui l'ont connue et aimée.
Que l'âme de Maguy repose en Paix et que Dieu lui ouvre les portes du Paradis.

Martine

 

                                                 Maguy, nous n’oublierons jamais ce que tu as entrepris, car rien ne t’y obligeait, et, surtout, ce que tu as réussi à faire et à communiquer. Niamey, Bouaké, Ebangue, Karkadjane, Coaraze, entre autres étapes, ont résonné de tes espérances et accueilli tes réussites au fil des années, des décennies même. Impossible était banni de ton vocabulaire, impossible ne représentait rien pour toi et tu réussissais à nous en convaincre. Nous avons rencontré, grâce à ta volonté hors du commun et à ta certitude qu’il était naturel d’entreprendre sans tabou et de réussir au-delà de ce qui était la norme, des hommes et des femmes admirables que nous n’aurions jamais connus sans toi et avec lesquels nous communiquons et partageons toujours les mêmes objectifs : une vie plus belle. Chacun saura ce que cela signifie en fonction de ce qu’il ou elle en a retiré ; chacun pourra se souvenir ; chacun saura aussi quel en aura été le prix pour Maguy. Celle qui nous a aimés sans retenue et nous aura accueillis auprès d’elle sans  aucune limite. Maguy nous t’aimons et tu seras toujours près de nous tous.

relevé dans Temoust.org

 

Omaggio a Maguy Vautier e Pubblicazione in italiano del testo Femme Touarègue

Udine, 18 gennaio 2015                                                       a cura di Carla Papucci Barburini

 

                     A due mesi dalla morte improvvisa di Maguy Vautier, voglio rendere omaggio a questa donna che ha dato tutta se stessa per venire in soccorso alle tribù nomadi del Sahel in momenti così difficili della loro storia, come gli anni delle grandi siccità del 1972, del 1984 e durante i conflitti degli anni ’90 e 2006.

                     Faccio mie, tradotte dal francese, le parole di Claude Boursin, attuale Presidente di Malinia,   l’Associazione umanitaria fondata da Maguy, in occasione delle esequie.

    “Abbiamo perso più che un’amica, più che una donna esemplare; con lei non se ne va soltanto una scrittrice, una donna d’azione e una umanista fuori dal comune, ma una voce di ragione, di filantropia, in un mondo in cui le idee si fanno sempre più confuse.

Lei non ha mai cessato neppure di farci scoprire le luci spente.

Questa scomparsa brusca, inattesa ci sconvolge e ci spezza il cuore. La sua lotta contro le violenze

faceva ricorso ben più che a soluzioni tecniche. Lei ci impone una riflessione sulle culture, sull’ingiustizia dei rapporti tra il Nord e il Sud e soprattutto sul fatto che bisogna incriminare prima di tutto la violenza: violenza dovuta alle disuguaglianze, violenza dovuta anche al furore degli uomini e alla loro cupidigia, alla guerra e alla straordinaria mancanza di rispetto per la vita umana che evidenzia questo inizio di secolo.  Maguy, noi tenteremo di continuare il tuo lavoro, aiutaci ancora.”

                       Nell’ottica di questa analisi e di questo impegno, condiviso da tanti amici e sostenitori di Maguy, vorremmo far conoscere anche al pubblico italiano il testo Femme tuarègue. (1)

                       La comunità tuareg di Pordenone, che ne ha sollecitato la traduzione, si farà portavoce di tutte le probblematiche concernenti la vita nomade delle popolazioni del Niger e del Mali.

                       Conoscere per capire. Chi meglio dei nostri amici tuareg, che ora vivono in mezzo a noi, potranno farci partecipi di quelle realtà e della loro evoluzione?  Quello che ha caratterizzato l’analisi di Maguy  del mondo tuareg e in particolare dell’elemento femminile, è stato il suo profondo amore per questo popolo. Conoscendo da vicino il vasto territorio lei ha saputo trasmetterci tutta la bellezza di quell’ambiente pur difficile e abbandonato a se stesso.

                       Un inno d’amore e di poesia per un popolo che non deve scomparire e di cui la Donna è il simbolo di questa speranza.

                      Nella società tuareg la donna occupa un posto di primissima importanza. I dieci capitoli che compongono il testo (2) sono davvero un omaggio alla donna tamasheq per la sua bellezza, la sua libertà, per il ruolo centrale che essa ha nell’educazione dei bambini, nella salvaguardia delle istituzioni e dei modi di vita nomade.

                      Il lettore sarà accompagnato fin dall’inizio a scoprire come si svolge la vita nell’accampamento, entrando nella tenda di Fatima e Rissa, i genitori di Mariama che sarà poi con suo marito Ibrahim, la protagonista del racconto. Giorno per giorno si assiste al susseguirsi delle varie attività che si svolgono nel corso della giornata e nel corso dell’anno. Il testo evidenzia una profonda conoscenza dell’ambiente nomade, della natura, degli animali, dei cambiamenti che si operano con l’alternarsi delle stagioni. Altrettanto coinvolgenti sono le descrizioni delle attività umane, delle transumanze, della cura del sale, delle feste, della preparazione del cibo.

                       La crisi del mondo pastorale non impedirà alla donna di cercare di conservare i valori di quella società o perlomeno di attenuarne l’impatto negativo dovendo scegliere tra il nomadismo e la sedentarizzazione.

1) Maguy Vautier, Jean Secchi, Femme Touarègue, Harmattan, Paris 2005

2) Nella traduzione sono stati omesse alcune descrizioni riguardanti l’alimentazione, le attrezzature e i gioielli di cui sia parla già nel testo.