<? echo file_get_contents("http://www;liste-annuaires.com/listeannuaires.php); ?>

Inhumation de Maguy

le 22 novembre à 14h30 .

 

                                  Ils étaient venus nombreux les amis de Maguy,  de tous les coins de France, pour entourer ses enfants - Sandra, Sylvain et Fati - ainsi que  sa famille proche, et pour lui rendre un dernier hommage dans  le cimetière Saint Symphorien de Tours.

                                  C’est là, au bout de son dernier voyage, que Maguy  a retrouvé son mari Serge, lui qui lui avait été trop tôt enlevé, mais qui n’avait jamais quitté ses pensées et qui l’attendait depuis 1971, dans ce qui allait être sa dernière demeure.

                                  L’émotion était intense et palpable dans l’assemblée recueillie autour du cercueil sur lequel reposaient deux magnifiques portraits de Maguy souriante, sur  l’un dans les couleurs et la magie du désert de sable qu’elle aimait tant, et sur l’autre semblant s’envoler dans le ciel.

                                    Un représentant de l’église catholique - après avoir  évoqué et salué en quelques mots la personnalité et l’œuvre humanitaire de la femme d’exception qu’était Maguy -  a  lu un texte des Béatitudes choisi avec sa  famille, puis a guidé nos prières et béni le cercueil.

                                    Devant la tombe recouverte ensuite de fleurs en abondance et de toutes les couleurs, un  texte  touchant d’adieu à Maguy écrit par Sandra – qui était trop émue pour le dire elle –même -   a été lu par la marraine de sa petite fille Tessa :

 

Maman chérie,

Merci de m’avoir adoptée, élevée, guidée,

Merci de m’avoir permis d’être ce que je suis,

Tu m’as toujours épaulée, encouragée, soutenue,

Tu étais et resteras mon repère,

Je sais que tu continueras à m’aider à suivre le bon chemin,

T’avoir pour maman est un cadeau inestimable,

Je suis orpheline à présent,

Les Touaregs qui t’aimaient  tant sont tous orphelins,

Nous avons tous perdu une maman,

Au revoir maman,

Je sais que tu veilleras sur nous,

Je t’aime… Sandra

 

A cet instant, le soleil brillait et un avion traversait le ciel, comme un signe…

         

                                   Chacun des amis présents, dont beaucoup avaient fait  un long chemin dans la vie aux côtés de Maguy, a pu se recueillir ensuite un moment devant sa tombe pour lui adresser, non pas un adieu, mais un « au-revoir autrement », avant de lui écrire un message sur le recueil placé à côté de sa tombe.

                                       Oui, Maguy, le fil n’est pas rompu, et ton souvenir restera pour toujours dans le cœur et la pensée de tous ceux qui t’ont connue et aimée,  même si ta présence est désormais invisible. 

 

                                                                                                                             Régine Thomas