<? echo file_get_contents("http://www;liste-annuaires.com/listeannuaires.php); ?>

Karkadjane le 4 octobre 2015

                                                             

                               1) Les nouvelles à Karkadjane évoluent rapidement. La reprise des classes s'est déroulée effectivement le 1er octobre,mais elle a été perturbée par plusieurs élèments:

         - le 2ème maître a été muté dans une autre école juste avant la rentrée .Son remplaçant n'est pas encore désigné. Atayoub se retrouve donc seul avec une centaine d'élèves, situation ingérable. Dans cette période que nous espérons la plus courte possible, nous mettons en place avec Atayoub les solutions suivantes:

                                     . diviser les enfants en 2 groupes et fonctionner en alternance , soit matin/après-midi ou à jour passé, la première solution étant mieux adaptée pour que chaque enfant bénéficie du repas du midi.

                                      . trouver rapidement un instituteur remplaçant dont l'association assurera le salaire pendant la période de transition.

         - Les djihadistes ont déserté la région. En revanche de petites bandes de brigands pillent les personnes ou les tentes isolées. En conséquence, les habitants de Karkadjane habituellement très dispersés et qui avaient déjà effectués un resserement des tentes, vivent aujourd'hui totalement regroupés pour éviter toute attaque ( l'union fait la force).Ils ont choisi un site dans la savane qui leur permet de nourrir les animaux sans trop s'éloigner du campement. Inconvénient, il se situe à 4 km de l'école. Pour ceux qui ne connaissent pas Karkadjane, l'école se trouve en bordure de fleuve Niger dans une zone  entièrement sablonneuse sans la moindre végétation pour les animaux. Cela concerne tous les enfants,mais également Atayoub.

                          Vous le constatez, rien n'est facile, mais grâce à la volonté des enfants et l'énergie d'Atayoub, l'école fonctionne et c'est un point essentiel.

                                  2) Un de nos adhèrents effectue depuis quelques jours une mission pour MALINIA au Niger jusqu'au 8 octobre:

                                       .Tout d'abord à Tahoua, grand centre artisanal , où il a acheté pour nous des bijoux touaregs et des objets typiques . Vous les retrouverez à la vente sur notre stand et à l'exposition organisée par l'association lors du festival Bagiliba du 11 au 15 novembre prochain( cliquer pour voir l'agenda)

                                        Nous rappelons que nous dédions notre intervention dans le cadre du festival Bagiliba en hommage à Maguy Vautier .

                                       . Ensuite à Niamey où il rencontre actuellement les directeurs des écoles fréquentées par les élèves parrainés.Nous vous signalons à ce propos que 3 nouveaux parrains nous permettent de scolariser 2 enfants supplémentaires. Nous les remercions.

                                         Il rencontre également d'anciens contacts importants de MALINIA avec lesquels nous souhaitons renouer après les évènements récents.

                                       . Notre adhérent nous précise également que de nombreux cas de paludisme( saison des pluies) touchent la population entrainant de fréquents décés de personnes âgées ou d'enfants.

                                    3) La prochaine intervention de l'association MALINIA auprès des élèves de 5ème du collège Marie Mauron de Fayence se déroulera le 2 novembre prochain avec le professeur de géographie ( géographie physique ,économique du Mali et des territoires dans lesquels vivent les Touaregs,approche culturelle des Touaregs à travers l'alphabet Tifinagh,des textes et des contes...).